Comment négocier une assurance pour un prêt immobilier ?

Pour l’achat d’un bien, la majorité des acquéreurs contractent un crédit immobilier. Lors de la souscription à ce prêt, le taux d’intérêt est l’élément principal autour duquel tourne la négociation. Pourtant, il existe d’autres clauses d’un contrat qui ne doivent pas être négligées. L’assurance prêt immobilier, par exemple, peut baisser considérablement les échéances si vous avez choisi un contrat uniquement adapté à vos besoins. Voici les bonnes pratiques pour bien négocier son assurance prêt immobilier.

Commencer par négocier l’assurance de votre crédit avec votre banque

immobilierAujourd’hui, la majeure partie des emprunteurs optent d’emblée pour la délégation d’assurance pour ses différents avantages. Néanmoins, il est tout à fait possible de débuter les négociations auprès de sa banque en vue d’obtenir un tarif plus économique pour votre assurance de prêt immobilier. En effet, même si la banque propose de prime abord un contrat de groupe, elle peut dans certains cas faire un geste pour ses plus fidèles clients. Dans ce cas, le tarif proposé sera moins élevé, malgré le fait que le contrat ne soit pas entièrement adapté à votre profil. Au cas où cette solution ne porte pas ses fruits, vous pouvez toujours vous tourner vers l’assureur de votre choix.

Choisir une délégation d’assurance pour son crédit immobilier

Depuis quelques années, les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont considérablement baissé. Toutefois, bien que les prêts soient à faibles taux, les emprunteurs se sont rendu compte que les mensualités étaient toujours élevées. Ceci a soulevé la question sur l’assurance collective proposée aux demandeurs de prêts. En effet, celle-ci alourdit de manière considérable le montant des mensualités à rembourser si elle n’est pas bien négociée.

Depuis 2019, de plus en plus d’emprunteurs optent pour la délégation d’assurance ou la renégociation de l’assurance. Cette option vous évite de souscrire à des garanties dont vous n’avez pas réellement besoin. À titre d’exemple, un jeune cadre n’aura pas à contracter les mêmes couvertures sanitaires proposées aux seniors. Ces derniers sont plus vulnérables sur ce point. Le fait de pouvoir souscrire à une assurance autre que celle suggérée par votre banque vous donne plus de possibilités quant aux choix des termes du contrat.

Faire jouer la concurrence pour l’assurance de son crédit immobilier

Si vous recherchez un prêt immobilier avantageux, il est conseillé de s’adresser à différents assureurs avant de faire votre choix. Pour ce faire, vous pouvez directement réaliser des demandes de devis en ligne. Cela vous permet d’obtenir plusieurs offres d’assurances immobilières de compagnies différentes et de pouvoir les comparer. En réalisant cette opération, il faut toujours s’assurer que les couvertures sont équivalentes.

D’ailleurs, des comparateurs d’assurance de crédit sont mis en ligne pour permettre aux futurs acquéreurs de trouver les meilleures offres. L’avantage d’utiliser ces outils est que vous pouvez rapidement trouver et étudier plusieurs devis adaptés à votre profil. Il sera ensuite question de négocier avec les établissements vous ayant fait les meilleures propositions, en faisant jouer la concurrence. Un assureur qui a la garantie que vous avez trouvé un contrat d’assurance plus avantageuse que la sienne sera plus flexible pour s’aligner sur l’offre.

Veiller à ce que les garanties soient équivalentes pour son assurance prêt immo.

Si les emprunteurs ont depuis quelques années la flexibilité de pouvoir négocier leur contrat d’assurance emprunteur, c’est grâce à la loi Lagarde de 2010. Elle stipule que les particuliers sont en droit de contracter un prêt immobilier dans une banque et de souscrire à une assurance auprès d’un autre établissement.

La loi Lagarde impose toutefois une condition aux demandeurs de prêt. En effet, il est exigé de contracter les mêmes garanties obligatoires sur votre délégation d’assurance. Négocier le meilleur contrat d’assurance de prêt immobilier équivaut donc à trouver l’offre avec le tarif le plus bas, respectant les conditions d’équivalence de garantie. Au cas où la proposition choisie ne contient pas des couvertures similaires à celles de la banque, celle-ci est en droit de réfuter la délégation d’assurance.

Miser sur les taux de couverture des emprunteurs.

Le taux de couverture des emprunteurs constitue également un facteur clé de la négociation d’une assurance crédit immobilier. Toutes les garanties proposées ne sont pas forcément obligatoires. Les couvertures liées aux risques généralement souscrites sont :

  • la perte d’autonomie,
  • le décès,
  • l’invalidité permanente.

Une fois qu’elles sont garanties, les autres peuvent être incluses individuellement selon la situation actuelle. De même, si vous avez contracté le crédit et l’assurance à deux, il est possible de jouer sur les pourcentages. L’essentiel est que l’addition des quotités soit égale à 100 %. Selon les besoins de chacun, la répartition peut se faire de façon équivalente (50-50) ou différente (60-40, 70-30, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *